Rechercher

Quelles émotions ressent-on en pratiquant le Rock ?

Dernière mise à jour : 21 août

Je préviens tout de suite que l'article est long, dans la mesure où cela fait 1 an que je le peaufine pour traduire au mieux le fond de ma pensée. Bonne lecture !

Depuis 2002 je danse le Rock de manière très régulière avec à chaque fois une seule idée en tête, une véritable obsession : danser le Rock pour y retrouver, telle une madeleine de Proust, des sensations et des émotions plutôt indescriptibles, qui hantent mes journées.

Que ce cache derrière cette recherche de feeling dans la danse ? Pourquoi est-on autant attirés par l'exercice d'une danse de couple ? Que vient-on y chercher après une rude journée de travail, ou en élément central d'un week-end / de vacances ?

Eh bien je vais casser ce suspense insoutenable tout de suite : les sentiments recherchés et les émotions ressentis en dansant ont été clairement énoncés dans un sublime article de Claire Favillier sur le sujet, formulant un néologisme de bon ton : la Dansualité.


Danser en couple avec est souvent empris de nombreux a prioris négatifs :

  • Drague déguisée, choppe sur la piste de danse

  • Recherche de proximité physique non souhaitable, genre frotteurs du métro

  • Frime ostentatoire, danser que pour soi

  • Activité artistique perchée, accessible uniquement aux initiés

  • Danser pour être le/la meilleur(e), uniquement pour la compèt' et rien d'autre

Même s'il sera toujours possible de trouver des personnes correspondant à ces traits de caractère (quoique vraiment rares au Rock), les motivations premières des danseuses et danseurs sont toutes autres !

Suite à la demande de nombreux élèves je me devais donc d'expliciter mon ressenti personnel, ainsi que les raisons pour lesquelles je suis toujours aussi enthousiasmé par une séance de Rock, même après 20 ans de danse, réunis dans ce néologisme qu'est la Dansualité.


Les vraies raisons pour lesquelles pratiquer la danse de couple


Danser en couple, cela peut paraître anodin pour certains, et insurmontable pour d'autres.

En début de cours de Rock débutant à l'année, j'ai régulièrement des hommes qui tremblent parce qu'ils tiennent la main d'une femme. La raison est simple : les contacts physiques font de moins en moins partie de notre culture. Les baisers pour se dire bonjour et au revoir ont presque été annihilés par le Covid, et le contact physique est perçu comme une agression depuis la vague de #MeToo. Même si ces 2 motifs d'éloignement physique sont cohérents chacun dans leur style (moins de transmission du virus, réduction des agressions et du harcellement fait aux femmes), ces deux phénomènes très largement médiatisés ont pour conséquence, auprès des personnes tout à fait normales voire timides, le fait d'appréhender les contacts physiques, et ces personnes se sentent obligées de se justifier, de mettre des disclaimers déjà dans leur tête, puis explicitement à l'oral, voire s'interdisent la pratique de la danse par peur d'une maladresse.

C'est pourquoi je tenais à clarifier ici une bonne fois pour toutes ce que l'on ressent en dansant, et les motivations des personnes qui viennent apprendre à danser, puis qui pratiquent cette danse régulièrement.


1) Danser en couple ne veut pas dire chopper


L'amalgame fait par le cinéma, les boîtes de nuit et les stéréotypes inconsciemment présents dans nos cerveaux nous font croire de prime abord que danser avec une personne équivaut à draguer ouvertement, dans le but de "sortir avec". La raison est simple : il n'est pas dans notre culture d'avoir un contact physique prolongé avec une personne sans ambiguïté ni sous-entendu.

Eh bien les amis, il va falloir vous détacher de cette idée car elle est totalement abjecte !

Bien évidemment on peut danser avec une personne sans arrière pensée, juste pour le plaisir de la danse !

Le plaisir de danser s'auto-suffit, pas besoin d'autre motif pour danser. Aussi cette peur tout à fait rationnelle lorsqu'on débute s'efface rapidement en commençant la pratique de la danse, en constatant à quel point l'atmosphère est saine et sans sous-entendu. La danse est une pratique passionnante offrant des émotions fortes et réconfortantes.

Comme je le dis souvent aux élèves : on vient aux premiers cours en se disant dans un coin de sa tête qu'il y aura peut-être moyen de moyenner, et on se surprend à revenir pour le plaisir de danser sans arrière pensée.


2) Le plaisir de danser prend plusieurs formes


Si danser en couple ne signifie pas draguer, ni se chopper, alors où est l'intérêt ? Eh bien il sont multiples !

Les avantages résultant de la danse de couple, et plus particulièrement du Rock peuvent se classer en 2 catégories :

1) La recherche d'un plaisir personnel (en violet)

2) La recherche d'un échange unique, éphémère et précieux d'avec les autres personnes partageant nos danses (en orange)

  • Danser sur une musique qu'on adore en sachant quoi faire dessus

  • Pratiquer une des seules activités à 2 sans aucune rivalité ni compétition, uniquement pour le plaisir de danser

  • Améliorer son estime de soi, remonter son moral, sortir dépression

  • Faire du sport, se maintenir en forme physiquement

  • La joie de découvrir son corps et ses possibilités (souplesse, énergie, dynamisme)

  • La complicité avec son/sa partenaire (cf 2eme paragraphe ci-dessous)

  • Échanger dans un langage sans mot qu'est la danse (cf 3eme paragraphe ci-dessous)

  • Le partage d'une passion avec un groupe d'amis, véritable réseau social en présentiel contrairement à Facebook et Instagram où on ne rencontre plus physiquement les gens

  • Le plaisir de s'habiller et de s'apprêter, avec à la clé des photos pro de soi en pleine action en train de danser grâce à nos formidables photographes, big up à eux !

  • Aiguiser sa curiosité, se dépasser, persévérer, découvrir d'autres danses, échanger, progresser, profiter

Malheureusement toutes ces raisons formidables sont rarement l'origine de la motivation première à s'inscrire à un cours de Rock. On ne va pas se mentir, c'est principalement la pression sociale des saisons de mariages l'été, ou le ras le bol de faire tapisserie en soirée qui nous poussent à suivre des cours de danse. On vient parce qu'on se sent obligés de devoir maîtriser cette discipline qu'est le Rock, car on ressent un mal-être social à ne pas savoir le danser. Ce n'est qu'une fois la discipline commencée qu'on découvre avec surprise et stupéfaction tous les avantages cités plus haut, et qu'on réalise à quel point danser le Rock est agréable !

Aussi je compte sur vous pour bien présenter la danse de couple à vos proches, grâce à tous ces arguments béton ! De rien, c'est cadeau =)


Au milieu de cette liste, 2 arguments nous mènent (enfin) à la notion de Dansualité : la recherche de complicité dans la danse, ainsi que la communication non verbale en dansant.

Ces 2 points étant cruciaux, je vais prendre le temps de les développer au maximum.


Une complicité sur le dancefloor


Danser le Rock peut se faire de deux manières différentes : seul dans son coin en limitant au minimum syndical les interactions avec l'autre, ou bien au contraire en recherchant à chaque seconde le jeu, la complicité avec sa ou son partenaire.


Sortir de sa zone de confort et aller rechercher les interactions fortes apporte, vous pouvez me croire sur parole, de très nombreux sentiments et émotions d'une intensité dingue, qui deviennent une véritable drogue.


Voici une liste non exhaustive des émotions qui découlent d'une danse de couple :

-> La joie d'écouter de la musique de qualité et d'interagir de concert avec son/sa partenaire sur cette musique

-> L'allégresse de danser en communion de corps avec une autre personne

-> La satisfaction de réussir une danse, avec plusieurs paliers et objectifs personnels décrits dans cet article : Les paliers de progression en Rock 4 Temps

-> Le partage de connaissances, en découvrant de nouveaux mouvements, mais également en les montrant à des amis, son/sa partenaire

-> Le jeu avec les sensations telles que la vitesse, la fluidité, la synchronisation à 2 en rythme, l'ivresse d'un tourbillon dansant, la finesse d'un mouvement parfaitement calé sur la signification musicale d'une chanson, etc.

-> La surprise d'une initiative de son/sa partenaire avec laquelle on va devoir composer, suivre, improviser

-> Les rires suite à des approximations découlant sur un bon nœud de bras dont on n'arrive pas à se dépêtrer

-> La nostalgie ou la mélancolie découlant de la couleur de la chanson sur laquelle on danse

-> Le plaisir de danser à nouveau avec une personne suite à une longue pause, l'impression indescriptible d'une mécanique parfaitement huilée, d'une fluidité parfaite, d'une communion de corps et d'esprit

-> L'envie de s'améliorer à la vue d'autres couples virevoltant magnifiquement sur la piste de danse

-> La sérénité de vivre l'instant présent en se coupant de tous ses tracas du quotidien le temps une ou plusieurs danses grâce à une personne qui nous permet de nous déconnecter

-> Le pouvoir de communiquer par le biais de la danse, s'exprimer sans utiliser de mots, communiquer avec son corps


L'expression et la recherche de toutes émotions, c'est cela la Dansualité !

Echanger avec l'autre, créer un moment magique à partir de simples mouvements du corps, dans le timing de la musique. C'est cet instant hors du temps que tout fan de Rock recherche, et voici les clés pour y parvenir.

Il faut tout d'abord un cadre technique de qualité, entraînant un contact physique sans arrière pensée où chacun évolue en rythme pour la danse et non pour séduire. Une caresse sera alors perçue comme un geste artistique et non comme un tentative de séduction. La satisfaction d'une figure réussie aura pour conséquence une plus grande complicité entre les 2 protagonistes de la danse, ce qui pourra déboucher sur une amitié, voire plus si l'alchimie se crée. Mais en aucun cas la drague sera le point de départ. Voyez-le plutôt comme une agréable surprise sur le long terme. La raison est simple : on ne peut pas mentir avec son corps.


On peut mentir avec des mots, pas avec son corps


Danser a cela de magique que l'on communique sans mot. Grâce à une main tenue, quelques pas, un mouvement du corps, on échange activement avec l'autre, sans avoir besoin de faire appel à la parole. Pourquoi ? L'explication est la suivante : la danse est un langage à part entière !


La danse, un langage pas si étranger

Depuis notre plus tendre enfance nous échangeons par le biais de notre corps, de nos mimiques, de nos gestes, de nos mouvements. Ma fille n'a pas eu besoin de connaître le mot "non" ou de dire "je n'aime pas ça" pour me faire comprendre dès ses 5 mois qu'elle n'aimait pas du tout la betterave. Il lui a suffit de me faire une magnifique grimace en recrachant la purée rose foncée pour d'abord me faire exploser de rire, et ensuite me signifier que je n'arriverai pas à lui partager rapidement mon goût pour ce légume !

Dans la danse, c'est exactement la même chose. Nos corps s'expriment, non seulement par le biais de ce que l'on voit, mais également de ce que l'on ressent. Si ma danseuse évite ma main lors d'un mouvement, cela signifie qu'elle n'a pas confiance. Si au contraire elle recherche ma main pour assurer une prise, elle m'indique qu'elle est proactive dans l'exécution du mouvement.

Difficile de mettre des mots sur des ressentis, mais vous apprendrez rapidement le langage de la danse. Il est structuré ainsi :

  1. Les passes / mouvements sont le vocabulaire. Vous avez besoin de mots pour parler, vous avez besoin de passes pour danser. Ils constituent le socle de base de votre danse pour pouvoir communiquer.

  2. Les notions de danse de couple et la technique de danse constituent la grammaire. Vous pouvez dire "Voulons mange pain", on comprendra ; mais si vous dites correctement "Je veux manger du pain", la communication sera plus fluide.

  3. La musicalité et le fait de respecter les phrasés musicaux vous permettra de constituer des phrases, d'ajouter de la ponctuation. Si vous dites, sans ponctuation, "Je laisse mes biens à ma sœur non à mon neveu jamais sera payé le compte du tailleur rien aux pauvres", 4 lectures sont possibles : « Je laisse mes biens à ma sœur ? Non ! À mon neveu. Jamais sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres». « Je laisse mes biens à ma sœur. Non à mon neveu. Jamais sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres. » « Je laisse mes biens à ma sœur ? Non ! À mon neveu ? Jamais ! Sera payé le compte du tailleur. Rien aux pauvres». « Je laisse mes biens à ma sœur ? Non ! À mon neveu ? Jamais ! Sera payé le compte du tailleur ? Rien. Aux pauvres ! » De la même manière, ne pas respecter les phrasés musicaux donne l'impression d'une phrase sans ponctuation. A contrario, en choisissant ce sur quoi vous voulez insister en dansant, vous pouvez communiquer un sens totalement différent à votre partenaire en dansant.

  4. Les émotions, le ressenti permettent de véhiculer des éléments connexes, de donner un contexte à votre danse. Prenons comme exemple la tarte à la crème de l'entretien d'embauche : si votre employeur potentiel garde les bras croisés tout du long, il est clairement fermé et ne montre pas d'entrain à votre égard. A contrario, s'il s'avance vers vous sur sa chaise, il veut s'engager plus encore dans l'échange. Les émotions dans la danse vont vous permettre d'ajouter une couleur à votre danse. La joie, la peine, la mélancolie, la fureur, la passion, le jeu, l'humour, etc.

  5. Le styling, les éléments singuliers dans votre danse, sont autant de traits d'esprit dans vos histoires lorsque vous les racontez.

La comparaison entre langue et danse pourrait se continuer, mais revenons sur l'objet de ce paragraphe : on ne peut pas mentir avec son corps, ou toutefois bien plus difficilement. Si vous ne vous sentez pas à l'aise en dansant avec quelqu'un, tout porte à croire que votre danse sera fermée, votre corps et vos mouvements sur la réserve, en retrait. Une main mal placée n'ayant pas de logique dans la danse, et votre sang se glace, vous vous sentirez figé(e). Les petits rigolos qui agissent de la sortent ne font pas long feu en soirée, on les sort manu militari.

A contrario, si tous les signaux que votre corps renvoie en dansant sont des signaux de joie, de partage, de connivence, il y a peu de chance pour que vous détestiez la personne avec laquelle vous danser. La même main placée de manière contextualisée, logique et permettant voire accompagnant un mouvement de danse bien structuré, et vous vous sentirez comme sur un nuage, profitant de l'instant présent.

Et là est tout l'intérêt ! Si le feeling passe en dansant, si la communication opère de manière fluide, il y a de très fortes chances pour que ce même feeling se retrouve dans une discussion à bâtons rompus, voire que vous ayez des centres d'intérêts communs ou complémentaires.


On peut donc tout à fait faire des rencontres amicales et amoureuses en dansant le Rock, et fort heureusement ! En respectant le corps de l'autre, en se concentrant sur la danse et la musique, la connexion de corps et d'âme se fera naturellement, telle une fleur qui sort de terre et pousse jusqu'à s'épanouir.

C'est pourquoi de très nombreux couples se forment au Rock, et durent longtemps. Lorsque l'on danse plusieurs semaines, mois, années avec une personne au hasard des soirées, on apprend réellement à connaître cette personne, et la compatibilité sur la piste de danse comme dans la vie devient une évidence.


La Dansualité, une recherche de chaque soirée Rock


En conclusion, je vous souhaite à toutes et à tous de profiter de ces instants de partage, d'échange d'émotions et de sensations, de vibrer sur des musiques si diverses, de prendre du bon temps avec un contact humain si indispensable au quotidien.

Rock 4 You sera toujours là pour vous accompagner et vous proposer des cours vous permettant d'apprécier la danse, d'en devenir accroc, puis vous proposer des soirées où vous profiterez des joies du partage de notre passion.

Vive la danse et à très bientôt sur la piste !


Cédric

97 vues0 commentaire